Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 novembre 2012

Confort oblige

Il y a des petites choses auxquelles on s'habitue très vite.

C'est le deuxième conseiller cette semaine qui vient me voir en me disant :
"Mais ya vraiment quelqu'un qui passe pour le ménage ?!
- Bien-sûr, pourquoi ?
- Parce que j'ai des tasses dans mon bureau et personne ne vient les récupérer.
- En fait les personnes qui font le ménage ne s'occupent pas de la vaisselle, c'est exclusivement l'intendance qui s'occupe de ça.
- Et alors, mes tasses vides ?
- Eh bien quand vous en avez, vous me le dites, et je m'arrange avec l'intendant".

C'est la deuxième fois cette semaine que je me retiens de répondre : "OU ALORS tu ramènes toi-même tes deux tasses au bout du couloir". Nan mais c'est vrai, comment ils font chez eux, ces gens-là, ils laissent la vaisselle traîner en attendant que les mouches fassent des cercles au-dessus ? Déjà qu'on leur sert des cafés quand ils reçoivent des gens dans leur bureau, c'est déjà pas mal, non ?

C'est la deuxième fois cette semaine... et on est mardi.

Commentaires

Moi je dis, ça mérite une petite note anonyme à l'écriture hésitante : "Rappel : on est jamais aussi bien servi que par soi-même, du gland."

Écrit par : Alconis | mardi, 06 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.