Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 novembre 2012

Un nouveau jeu

Le vendredi, c'est agenda. C'est la loi.
Bon peut-être pas la loi mais c'est la règle.

Chaque vendredi, à l'exception peut-être du mois d'août et encore c'est même pas garanti, tous les services de presse ont un rituel : envoyer l'agenda hebdomadaire de leur ministre aux journalistes ainsi qu'au SIG (Service d'Information du Gouvernement) qui se chargera de la mise en ligne sur le site gouvernemental dédié à nos chers ministres.
Chaque vendredi.
Depuis que le monde est monde.

La procédure est, d'après mon expérience, peu ou prou la suivante : on prend l'agenda réel du ministre, on expurge tout ce qu'on n'a pas envie de dire à la presse (parce que le rendez-vous est susceptible de changer d'ici la date annoncée, parce que c'est une réunion de travail dont il ne sortira pas immédiatement de mesure à annoncer, parce qu'on ne veut pas que les journalistes s'invitent... il y a plein de raisons), on le fait valider au(x) conseiller(s) presse (chez nous c'est actuellement Lilith qui s'en charge, mais comme elle est sur le départ ça devrait changer), ensuite on envoie pour validation dans tout le circuit ChefCab/DirCab, et une fois que le DirCab a validé, ça revient chez nous pour envoi à la presse. Soit environ 1500 contacts dans notre cas, soyons clairs. Evidemment, si qui que ce soit a la plus petite virgule a changer, ça nous revient au secrétariat, on fait la modif et on refait faire tout le circuit à l'agenda. En gros, c'est le travail d'une semaine.
En une journée. Oui parce que l'agenda est tellement susceptible de changer, que du coup on fait ça le vendredi matin pour une diffusion le vendredi soir.
Chaque vendredi.

Idéalement, le SIG aime bien l'avoir le vendredi avant 17h, ça lui permet de faire la mise en ligne tranquillement (si tant est que quelque chose puisse se faire tranquillement quand plus d'une trentaine de ministres dégainent leur agenda au même moment un vendredi soir et qu'évidemment le site gouvernement.fr plante parce que c'est toujours ce qui se passe quand il y a une MAJ importante à faire, hein). Mais en réalité il tombe des agendas tout le vendredi après-midi et même quelques uns, résiduellement, le lundi, alors bon, c'est toujours le chaos. Mais l'idéal, c'est vendredi avant 17h.
Chaque vendredi.

Et immanquablement, absolument invariablement, sans coup férir, avec aucune sorte d'exception même pas une toute petite fois, le vendredi à 18h, l'agenda n'est toujours pas validé.

Commence alors le petit jeu que j'appelle le "c'est quand tu veux". Pour jouer c'est simple, il suffit d'être DirCab et de ne pas répondre aux relances sur l'agenda.
Ou de répondre au bout de 4 heures et de changer un mot, ça marche aussi.

Et donc là j'attends.
L'agenda, tu peux le valider.
Tu peux le faire.
Il est dans ta boîte depuis 13h38.
C'est la version de mercredi soir parce qu'on est prévoyants, on a commencé à préparer le truc mercredi soir dans le doute. Les jours fériés/de pont, on les connaît.
Donc ya plus qu'à valider.
Un petit mail et pouf, j'envoie le bouzin.
C'est quand tu veux.

Les commentaires sont fermés.