Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 18 août 2010

Allergie

Mon collègue est rentré de vacances lundi, et nous apprenons à nous apprivoiser. Un peu comme je le ferais avec un renard, j'approche tranquillement et essaye d'apprendre à le connaître.
Les résultats de mes premières observations sont saisissants.

L'une des choses qui m'a tout de suite frappée, c'est que moins mon collègue (dont le surnom reste à trouver pour le moment, mais on va forcément trouver !) a affaire à l'ordinateur, mieux il se porte. Avec lui, tout se passe toujours par papier.
Démonstration.

- Je cherche le numéro de l'un de nos contacts : il me sort une grosse pochette, avec des sous-pochettes en papier, où les contacts sont imprimés à raison d'un par page (des mails, des tableaux, des listes, des fax, des tout ce qu'on veut) et regroupés par thème (non, pas par ordre alphabétique, par thème) où il faut tourner des pages et des pages pour trouver le numéro dont on a besoin.
- Je cherche un courrier qu'on a envoyé : il me sort le classeur de chrono et, s'il y a un problème, m'invite à aller consulter le classeur répertoriant les numéros d'enregistrement de tout le service.
- Je cherche à coller une étiquette sur une enveloppe : il me sort une grosse pochette, avec des sous-pochettes en papier, dans lesquelles on peut trovuer une planche d'étiquette par destinataire.

Inutile de dire que pareils archaïsmes me heurtent tellement par surprise qu'à partir d'un certain point, j'ai peur d'avaler mes dents.

Alors depuis lundi, je soumets discrètement des idées. Avec ma petite voix de nana qui vient d'arriver et qui comprend pas trop ("je suis désolée, je me rends bien compte que je pose plein de questions stupides, mais pourquoi on n'a pas un répertoire informatique de tous nos contacts ?"), mais qui trouve quand même qu'on a basculé dans la 4e dimension.
J'ai peur.

J'essaye d'imaginer ce qui peut pousser quelqu'un, quand il est au téléphone à parler d'un courrier auquel on fait référence, à proposer de mettre l'interlocuteur en attente pendant 10mn le temps d'aller chercher le chrono, tourner toutes les pages et trouver le sésame.

Il y a forcément une très bonne explication.

Indubitablement, on ne peut pas écarter le motif médical : allergie grave, accompagnée d'oedème de Quincke ou mort subite... des choses avec lesquelles on ne plaisante pas.
La peur des ordinateurs, évidemment, s'impose comme une explication possible. Beaucoup de gens ont cette phobie, qui comme toutes les phobies est difficilement explicable, et ça n'est pas forcément une question d'âge.
Un traumatisme est également envisageable. Quand il était petit, des ordinateurs lui volaient son goûter tous les jours à 16h00.
Sans parler d'un réel contentieux, par exemple son père a été tué par un ordinateur armé qui n'a pas pu être identifié et donc n'a jamais été traduit devant un tribunal ; il court toujours.
Et puis naturellement, il y a la raison religieuse : outil du Mal, l'ordinateur sert des causes impies comme, par exemple, ouvrir des Skyblogs ou encore aller sur des sites de streaming.
Toutes sont parfaitement valides, naturellement.

A moi de respecter ses croyances et d'apprendre à fouiller 10mn dans une liasse de papiers pour appeler le numéro que je veux joindre.

Ou alors, comme il le suggère : "tu peux toujours créer un annuaire informatique, mais ça fera doublon". Comprendre qu'il n'abandonnera pas sa version papier même si un simple CTRL+F peut lui permettre de gagner un temps fou. Mais gagner du temps ? Ca n'a pas l'air d'être compatible avec ses croyances.