Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 décembre 2008

C'est pas que je sois vexée, MAIS...

L'un de nos Patrons Invisibles (celui qui est certainement le plus invisible de tous) se présente dans le bureau. Blondie est en ligne. J'offre spontanément mon aide : "Je peux faire quelque chose pour vous ?".
Elle est bien éduquée cette petite.
Patron Suprinvisible secoue la tête avec un léger sourire poli et désigne Blondie. Bon. J'ai décidé de ne pas mal le prendre.

"Blondie", lui dit-il une fois qu'elle a raccroché, "j'ai besoin que vous m'appeliez de monsieur dans tel pays étranger, c'est un ancien Premier Ministre, il faut lui donner du Monsieur le Premier Ministre. Vous me l'appelez sur son portable et vous me le passez sur le mien."
Blondie compose le numéro.
Le Monsieur pas tellement important décroche.
Je vous le fais en live.

"Monsieur ... ? Monsieur, vous m'entendez ? Je vous passe Patron Suprinvisible. Allô ? Oui, Monsieur ... ? Je peux vous passer Patron Suprinvisible ? Au revoir."

Ca valait vraiment la peine de lui demander à ELLE.
Qu'il ait pu penser que je n'aurais pas fait mieux que ça, ça ne me vexe PAS DU TOUT.
PAS. DU. TOUT.

Commentaires

Peut être que Patron Suprinvisible a eu peur qu'ELLE se vexe s'il te demandait de le faire...

Écrit par : Disarm | jeudi, 11 décembre 2008

Tu es d'un sens de la diplomatie aiguisé, cher Disarm. J'aime bien cette explication, je l'adopte même si j'ai bien conscience que c'est pas forcément la vraie...

Écrit par : ladyteruki | jeudi, 11 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.