Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 décembre 2008

Blondie issue de Cujo ~ Le retour

Ouhlààààà... ya des gens qui vivent dangereusement !

Une dame, nommons-là "Miss en Sursis" aux fins de préserver son anonymat, nous appelle tous les jours depuis deux semaines pour nous demander un truc. Sauf que c'est un truc qui ne se fait pas en claquant dans les doigts (comme souvent lorsque ça implique un ministre). Nous avons tenté de lui expliquer que, bon, on la rappelle quand on a du nouveau, elle continue d'appeler quotidiennement (parfois même plusieurs fois par jour), et une fois elle s'est même pointée devant le ministère pour nous forcer la main. Bah oui cocotte, t'as raison, le ministre va te rencontrer toutes affaires cessantes ! Parce que rien n'est plus important que ta requête, non, même pas un ministère à gérer, un pays à réformer, rien !

Un vrai pitbull : elle ne lâchait rien ! Elle appelait à 13h pour dire qu'elle passait à 14, et là il fallait lui expliquer en panique qu'il ne fallait pas qu'elle se pointe, on ne pourrait pas la recevoir, que les Patrons Invisibles étaient au courant et la rappelleraient lorsqu'ils le pourraient ! Alors elle rappelait à 14h pour dire qu'elle passait à 15...

Ce matin, l'une des Patronnes Invisibles l'a contactée, mettant normalement fin à notre calvaire, mais c'était pour lui dire que le ministre n'aurait pas le temps de la recevoir, mais que si elle voulait nous envoyer un mail avec le détail de ses questions, on répondrait à sa requête par écrit...

Quelques heures plus tard, le téléphone sonne, et le numéro n'étant pas le même, on ne s'est pas méfiées. On a décroché.
Notre petite pitbull avait demandé à une de ses collègues de nous appeler pour nous reposer la même question que ces deux dernières semaines.
Parce que, tu sais, des fois que ce soit personnel, que sa tête ne nous revienne pas... on ne le lui a pas refusé la rencontre parce que le ministre est un homme un tantinet occupé, non, c'était par pur vice. Elle s'est dit que si quelqu'un d'autre demandait pour elle, ça changerait forcément quelque chose.

Eh bien non.

Et Blondie bataille au téléphone pendant 20 bonnes minutes pour lui faire comprendre que "ça va pas être possible".
Et Blondie, il faut le dire, possède une résistance à l'agacement assez minime.

D'un autre côté, quand elles seront toutes en charpille, les pitbulls, là-bas, peut-être qu'elles arrêteront de nous harceler pour avoir une réponse, et de nous harceler ensuite quand la réponse ne leur conviendra pas.
Et encore. Elles seraient capables de nous relancer depuis l'au-delà.

Les commentaires sont fermés.